apprendre le coréen seul
Etudier le coréen Vivre en Corée

Etudier le coréen seul

10 juillet 2019

Etudier une langue seul semble compliqué et apprendre une langue asiatique telle que le coréen paraît difficilement réalisable. Néanmoins, étudier le coréen seul n’est pas une tâche impossible, elle requiert de la rigueur et une bonne méthode d’apprentissage. Je vais donc partager avec vous, mes 10 astuces pour apprendre le coréen sans l’aide d’un professeur ou d’un cours académique.

 

1- La Motivation

Être motivé pour apprendre une langue peut paraître logique mais il est nécessaire de mettre en évidence ses objectifs. Pourquoi apprenez-vous le coréen? Objectifs professionnels ou personnels? Quel niveau visez-vous? Connaître les rudiments de la langue pour un voyage ou parler couramment afin de communiquer avec des amis coréens? Passer le TOPIK?  En effet, connaître les raisons pour lesquelles vous voulez apprendre le coréen permet de stimuler votre apprentissage. Je vous conseille donc de vous les rappeler dès que vous avez une baisse de motivation. D’autant plus que l’un des risques majeurs dans l’apprentissage en autodidactique est l’abandon dû à la démotivation.

 

2- Connaître son profil d’apprenant

Je vous en avez déjà parlé dans mon article sur l’apprentissage du vocabulaire. Avant d’étudier le coréen seul, vous devez connaître votre profil pour ainsi mettre en place une méthode qui vous corresponde. Comment enregistrez-vous  des informations nouvelles? Êtes-vous plutôt visuel, auditif ou kinesthésique? Si vous êtes visuel, vous mémorisez par la vue. Si vous possédez un profil auditif, vous utilisez l’ouïe et si vous êtes kinesthésique, vous retenez les informations par le ressenti. Vous pouvez trouver de nombreux tests sur internet afin de connaître votre profil. A noter que vous pouvez être réceptif à plusieurs catégories.

Comment adapter l’apprentissage du coréen selon votre profil?

Ainsi, si vous êtes visuel, vous apprendrez plus facilement par la lecture. N’hésitez donc pas à utiliser sur vos fiches, des couleurs, des dessins/schémas. Rendez celles-ci lisibles et structurées. Vous pouvez également vous aider des cartes magiques comme Memrise ou Anki.

Si vous possédez un profil auditif, vous retiendrez plus facilement la langue en l’écoutant. Si vous devez lire un texte, lisez le donc à voix-haute. Vous pouvez également écouter ou regarder des documents authentiques (films, radio…). Pour en savoir plus, je vous conseille mon article sur comment améliorer sa compréhension orale en coréen.

Enfin, si vous êtes kinesthésique, vous devez vivre la langue pour pouvoir l’assimiler. C’est donc le profil qui demande le plus de temps pour enregistrer des informations. L’enseignement académique est d’ailleurs peu adapté à ce profil ce qui est source d’échec scolaire. Ce sont également ces profils qui se dévalorisent en se déclarant « mauvais en langues ». Dans ce cas, la meilleure façon est d’apprendre par association mentale et dans un contexte particulier. Par exemple, j’appris le mot « rage » en coréen lors d’une conversation autour des maladies transmises par les animaux et je l’ai mémorisé en ayant l’image d’un chien enragé. Ainsi, à chaque fois que je pense à ce mot, l’image me revient automatiquement. Vous pouvez également utiliser le réemploi en créant des phrases reprenant les structures grammaticales et les mots de vocabulaire. Enfin, vous pouvez apprendre par l’explication. En effet, le fait d’expliquer des structures à une personne tierce ou à vous-même permet de les enregistrer plus facilement.

Il est donc important de connaître sa façon de mémoriser avant de débuter l’apprentissage du coréen.

 

3- Choisir un manuel de méthodes

Suite à l’analyse de votre profil, vous pouvez choisir  un manuel qui vous corresponde. Pour moi, il est nécessaire de suivre un manuel sous forme de leçons afin de cadrer son apprentissage et de suivre une progression. Je vous renvoie d’ailleurs à mon article sur ma sélection de manuels. Si vous êtes visuel, préférez des méthodes en couleurs et structurées. Pour les auditifs, privilégiez les manuels avec CD/podcast vidéos à la manière de Talk To Me In Korean. Enfin, si vous êtes kinesthésique, prenez des manuels comportant des cahiers d’exercices et des sujets de rédaction. Les meilleurs manuels pour apprendre le coréen sont pour moi en anglais. Néanmoins, vous n’avez pas besoin d’avoir un niveau avancé dans la langue de Shakespeare pour comprendre les explications. Enfin, tâchez de ne pas vous perdre dans votre apprentissage en utilisant plusieurs ouvrages en même temps, concentrez-vous sur un manuel à la fois.

 

3- Travailler les 4 compétences

Lors de l’apprentissage d’une langue, il est nécessaire de travailler de façon équilibrée les quatre compétences: compréhension écrite et orale, l’écrit et l’oral. En coréen, la langue écrite est très différente de la langue orale, vous devez donc veiller à étudier les deux registres simultanément. Vous les retrouverez notamment dans les manuels de Seoul National University. De plus, je vous renvoie à nouveau vers mon article sur la compréhension orale.

 

4-  La Régularité

Vous devez être régulier dans l’apprentissage d’une langue et pour ce faire, il est nécessaire de travailler tous les jours même si vous n’avez que quelques minutes à y accorder. Vous progresserez plus rapidement en étudiant 20 minutes chaque jour qu’en y consacrant une journée entière par semaine.

 

5- Planifiez votre apprentissage

Je vous conseille de réaliser un emploi du temps de votre apprentissage en fixant des objectifs à atteindre chaque semaine (ex: semaine 1: connaître l’alphabet, semaine 2: 50 mots…). Organisez vos sessions de coréen selon le temps que vous pouvez y consacrer. Vous pouvez par exemple travailler une leçon par jour ou tous les 2 jours en rajoutant la lecture d’un texte ou le visionnage d’une vidéo.

 

6- Usez de la répétition espacée

Je vous conseille de prendre votre temps pour apprendre le coréen. Répétez au fur et à mesure les différentes structures et mots de vocabulaire pour pouvoir les mémoriser. Par exemple, relire le cours le lendemain puis une semaine, deux semaines et un mois plus tard.  Ne brûlez pas les étapes avec des bourrages de crâne, cela serait démotivant et donc contre-productif.

 

7- Aidez vous des ressources disponibles sur internet

De nombreux sites internet comme Talk To Me in Korean, Topik Guide, le dictionnaire naver, Youtube ou encore Netflix peuvent vous accompagner dans votre apprentissage du coréen. La plupart de ces ressources sont gratuites et facilement accessibles, profitez-en! Je pense vous partager la liste des sites que j’utilise au quotidien dans un prochain article, un peu de patience 🙂

 

8- L’Immersion

Pour pouvoir progresser, il faut pratiquer et la meilleure des solutions est de se rendre en Corée ou de rencontrer des coréens. La Corée n’étant pas accessible à tous, je vous conseille de vous rapprocher des associations coréennes de votre ville ou de vous rendre directement aux instituts de FLE (Alliances Françaises, centres de langue des Universités) afin de proposer des échanges linguistiques aux étudiants coréens. Vous pouvez également faire des rencontres sur des applications telles que Hello Talk mais vous pratiquerez principalement l’écrit. De plus, faites attention avec ce genre d’application car de nombreuses personnes s’y inscrivent pour d’autres raisons que les échanges linguistiques^^

 

9- Apprendre à plusieurs!

Etudier à plusieurs peut stimuler votre apprentissage. Tout d’abord, on mémorise plus facilement quelque chose en l’expliquant à une personne tierce. Vous pouvez également vous entre-aider, répondre à des questions, fixer des objectifs ensemble et vous soutenir. En effet, travailler ensemble permet d’accroître votre motivation et donc d’apprendre plus facilement et plus rapidement.

 

10- Prendre du plaisir

Cette dernière astuce a une grande incidence sur la motivation et tombe sous le sens. Afin de mémoriser plus facilement, vous devez prendre du plaisir. Il ne faut pas que cette tâche soit considérée comme fastidieuse, une corvée que l’on s’impose sinon vous abandonnerez rapidement. Ne vous forcez pas et étudiez le coréen en vous amusant. Si ouvrir votre manuel commence à vous ennuyer, changez de méthode et allégez votre emploi du temps.

J’espère que cet article vous donnera des idées et des orientations dans votre apprentissage. Etudier le coréen seul n’est pas chose aisée mais en mettant en application ces astuces, vous pourrez plus facilement atteindre vos objectifs 🙂

 

No Comments

    Leave a Reply