apprendre vocabulaire coréen
Etudier le coréen Vivre en Corée

Apprendre et Mémoriser du Vocabulaire en Coréen

3 mars 2019

Comment apprendre et mémoriser du vocabulaire en coréen? C’est une question qui revient souvent lorsque l’on apprend des langues étrangères. C’est également l’une des plus grandes difficultés auxquelles sont confrontés les étrangers occidentaux lors de l’apprentissage du coréen. En effet, de nombreux mots proviennent du chinois ou ont des similarités avec le japonais. Les apprenants asiatiques ont donc généralement plus de facilités que nous pour mémoriser leur vocabulaire en coréen.

De plus, les coréens aiment les synonymes et cela ne facilite pas notre apprentissage… La langue coréenne contient pas moins de 500 000 mots (contre 100 000 pour le français), imaginez donc la nécessité de mémoriser du vocabulaire afin de comprendre votre interlocuteur et de vous faire comprendre. Dès le début de l’apprentissage il est donc important de stocker dans sa mémoire le plus de vocabulaire possible. Je vais vous présenter dans cet article mes techniques et astuces pour apprendre et mémoriser du vocabulaire en coréen.

 

Définir votre profil pédagogique

Pour apprendre, il faut savoir se connaître. Nous sommes tous différents et selon notre profil, certaines méthodes de mémorisation fonctionnent mieux que d’autres.  Vous devez donc vous interroger sur vous-même . Comment apprenez-vous des informations nouvelles? Êtes-vous plutôt visuel, auditif ou kinesthésique? Si vous êtes visuel, vous mémorisez par la vue. Si vous possédez un profil auditif, vous utilisez l’ouïe et si vous êtes kinesthésique, vous retenez les informations par le ressenti.

De nombreux tests sont à votre disposition sur internet afin d’aiguiller votre profil. Vous pouvez être sensibles à une ou plusieurs perceptions. C’est d’ailleurs mon cas, concernant le test mentionné ci-dessus, j’ai réalisé que j’étais réceptive aux 3 catégories ce qui m’a un peu perturbée. J’ai donc passé d’autres tests qui m’ont aiguillée sur un profil majoritairement kinesthésique et un peu visuel. Une fois, votre profil dévoilé, vous pouvez adapter votre méthode d’apprentissage.

 

Apprendre du vocabulaire qui vous sert

Cela peut paraître logique mais je sais que les manuels d’apprentissage nous proposent parfois du lexique qui n’est, à mon sens pas prioritaire. En effet, il est important de prioriser vos besoins dans l’apprentissage du vocabulaire en coréen, surtout à un niveau débutant. Je trouve par exemple, qu’il est inutile de connaître en début d’apprentissage toute une liste d’animaux ou d’activités sportives alors que le lexique de la vie quotidienne est encore inconnu… Ainsi, vous mémoriserez plus facilement du vocabulaire qui répond à un besoin précis, dans une situation ou un contexte particulier. Par exemple, le vocabulaire de la cuisine si vous êtes amenés à cuisiner avec une famille coréenne, le vocabulaire du business si vous travaillez dans une entreprise…

 

Évitez les listes pré-conçues

Je vous déconseille d’apprendre du vocabulaire en coréen par les traditionnelles listes. Ce système ne permet pas de retenir les mots sur le long terme. Vous apprendrez des mots hors contexte et vous ne serez donc pas comment les ré-utiliser. De plus, cette technique est complètement fastidieuse et démotivante. Afin d’acquérir du vocabulaire en coréen, je vous recommande donc de privilégier la lecture et l’écoute de textes. Notez les mots nouveaux dans un cahier, répétez-les à voix haute (notamment si vous avez une mémoire auditive) et écrivez des phrases d’exemple pour les illustrer. Cela prend plus de temps que d’apprendre « par cœur » des listes pré-conçues mais vous verrez au fur à mesure de votre apprentissage vos progrès.

Petite astuce si vous êtes en Corée, j’ai toujours un carnet sur moi qui me permet de noter un mot rencontré au cours de la journée. Si vous souhaitez néanmoins apprendre du vocabulaire thématique, malheureusement nécessaire si vous souhaitez passer le TOPIK, je vous renvoie à mon article sur ma sélection de manuels pour apprendre le coréen.

 

La répétition espacée

Vous devez rencontrer un mot plusieurs fois afin qu’il s’inscrive sur votre mémoire à long terme. Ainsi, j’utilise la répétition espacée pour m’aider dans la mémorisation du vocabulaire en coréen. Vous pouvez tout d’abord avoir recourt à la méthode old school, les fameuses cartes magiques en version papier. Il suffit d’écrire au recto, le mot en coréen et au verso, sa traduction (pour ma part, je rajoute une phrase d’exemple). Vous lisez vos cartes tous les soirs pendant une semaine, ensuite, 1 fois par semaine, puis toutes les 2 semaines etc… Depuis quelques années, plusieurs applications utilisent cette technique. Vous pouvez ainsi apprendre des listes disponibles sur Anki ou Memrise ou les créer vous même. C’est pratique car l’algorithme calcule automatiquement le temps entre chaque session et envoie une notification pour les révisions. C’est un bon outil mais ce système a ses limites. En effet, il ne se suffit pas à lui-même. Bien qu’il permette de mémoriser des mots, ils sont généralement appris hors contexte. Il sont donc difficile à réutiliser dans les conversations. C’est donc une technique a utiliser en complémentarité avec le réemploi par exemple.

 

Mnémotechnique et Contextualisation

J’ai besoin de retrouver les mêmes mots dans différents contextes et situations pour les retenir. C’est une technique qui requiert malheureusement beaucoup de temps mais qui est à mon sens, une des plus effectives. Pour cela, il n’y a pas beaucoup de solutions, il faut se détacher des manuels d’apprentissage et baigner dans la langue. Je vous renvoie d’ailleurs à mon article sur les techniques pour améliorer votre compréhension orale en coréen. Lorsque je dois mémoriser un mot, j’essaie également de l’associer à une image ou une situation. Par exemple, pour « couper les cheveux », j’imagine quelqu’un me couper les cheveux…

De plus, j’utilise beaucoup l’étymologie chinoise, appelée Hanja, des mots afin de les retenir plus facilement. Par exemple, je sais que le mot « 생 » se traduit par « vie », de cela découle de nombreux mots: 생물, 생일, 학생… Même si je ne connais pas le sens exact du mot, j’arrive à le deviner grâce à son étymologie. Cela me permet également de faire des liens entre les mots et de les mémoriser rapidement.

 

Réutilisation

Afin de mémoriser du vocabulaire en coréen, vous devez réemployer les mots appris, dans vos productions orales et écrites. En effet, j’ai réalisé lors de mes cours de coréen en Corée que si j’utilisais l’après-midi, le vocabulaire appris durant la matinée dans mes conversations avec des coréens, je les retenais beaucoup plus facilement et rapidement. Si vous n’avez pas l’opportunité de rencontrer des coréens, vous pouvez par exemple, vous parler à vous-même (cela a l’air étrange mais cela marche vraiment!). Vous pouvez également écrire dans un journal, tenir un blog etc… Vous avez également la possibilité de faire des rédactions (écrire une recette si vous apprenez le vocabulaire de la cuisine par exemple). De nombreux sujets (notamment de topik) sont disponibles sur internet ou dans des manuels.

 

J’espère que ces quelques pistes vous ont permis de vous orienter dans l’apprentissage du vocabulaire en coréen. Je vous invite également à nous partagez vos astuces dans la section commentaires 🙂

 

You Might Also Like...

2 Comments

  • Reply
    Maya
    4 juillet 2019 at 21 h 42 min

    Bonjour Manon,
    Je suis d’accord avec vous. Surtout « éviter les listes pré-concues »! Moi aussi, je déconseille de mémoriser le vocabulaire avec des livres de vocabulaire. Pour discuter en coréen, combien de temps avez-vous travaillé ?

    • Reply
      Manon
      5 juillet 2019 at 7 h 03 min

      Bonjour Maya 🙂 J’ai débuté mes cours de coréen en 2011 mais j’ai pu réellement commencer à discuter après mon premier séjour linguistique (10 semaines de cours, à raison de 20h par semaine) en Corée en 2013 🙂

Leave a Reply