cliché corée
Différences Vivre en Corée

10 Stéréotypes sur la Corée

19 octobre 2019

Les occidentaux et notamment les médias aiment véhiculer des stéréotypes sur la Corée. J’ai donc décidé de rassembler dans cet article, 10 stéréotypes que j’ai pu entendre ou lire durant ces dernières années. Même les passionnés par le pays du matin frais risquent d’être surpris car la Corée, elle-même, aime diffuser une image lisse et stéréotypée.

 

1- Les coréennes ne portent pas de décolleté et couvrent leurs épaules.

Il y a 10 ans, c’était assez vrai mais la Corée a beaucoup changé durant ces dernières années. Si vous vous baladez dans les quartiers jeunes (Hongdae, Gangnam…), vous pourrez voir qu’on est loin du stéréotype qu’on se fait de la « femme enfant » coréenne. Vêtements moulants, décolletés, hauts talons… Je pense que c’est notamment dû à l’essor de la Kpop et de son style vestimentaire. Néanmoins, certaines portent encore des t-shirt sous leurs robes à bretelles, mais c’est plutôt un effet de mode. De plus, beaucoup ont de petites poitrines, elles ne les mettent donc pas en valeur et préfèrent miser sur leurs jambes!

 

2- Les coréens sont discrets

Je ris beaucoup lorsque j’entends ça. C’est le parfait cliché de l’asiatique en général, on ne les entend pas et ne font pas de vagues. Et bien non, je vais en décevoir certains mais les coréens parlent fort et sont même en général plus bruyants que les français. Ils ont un côté latin, très expressif, ce qui fait pour moi leur charme.

 

3- La Corée c’est propre

Seoul est très propre dans ses grandes avenues touristiques. En revanche, dans les petites rues et les quartiers résidentiels c’est une tout autre chose. Il n’y a pas de benne à ordure, nous déposons donc nos poubelles en bas des immeubles, à même le sol. Le dimanche, il y en a partout et je vous laisse imaginer l’odeur qui va avec l’été. En plus, des montagnes de déchets, les coréens ont également tendance à cracher dans la rue comme le font les chinois…

 

4- Corée = Japon

C’est l’insulte ultime pour les coréens. Les cultures coréennes et japonaises sont complètement différentes, leur langue et système d’écriture également. Par exemple, contrairement aux japonais, les coréens s’expriment, manifestent dans la rue, parlent facilement avec les étrangers et je les trouve moins « rigide » sur les règles. Nous pouvons parfois constater une influence japonaise en Corée mais cela est due en partie à la colonisation (1910-1945), période encore douloureuse pour les coréens. En effet, le Japon a tout fait pour japoniser la péninsule et éradiquer la culture coréenne. Je vous conseille donc de ne jamais faire cette comparaison douteuse en compagnie d’un coréen.

 

5- Les coréens ne sont pas démonstratifs

Je le répète, les coréens ne sont pas des japonais! Ils sont très tactiles entre proches, par exemple, les filles se tiennent la main et les garçons se tapotent les fesses (si si). De plus, les hommes coréens n’hésitent pas à exprimer leur intérêt pour le sexe opposé lors de rendez-vous notamment dans les cafés. Les couples se lâchent également depuis quelques années, il n’est pas rare maintenant d’en voir s’embrasser langoureusement dans les lieux publics.

 

6- Les coréens sont rapides

Vous avez déjà sûrement entendu le « pali pali » (vite vite) caractéristique de la Corée. Néanmoins, je trouve les coréens beaucoup plus lents dans certains domaines. Par exemple, ils marchent très lentement dans la rue ce qui a tendance à m’énerver lorsque je suis en retard! Au travail, ils prennent leur temps,  ils ont tendance à être moins productif que les français mais restent plus longtemps au travail (en général 50h/semaine).  En revanche, ce « pali pali » semblent s’apparenter plutôt à une forme d’impatience car les coréens sont très exigeants en tant que client et veulent tout, tout de suite.

 

7- Les coréens sont plus polis/respectueux que les français

La notion de respect en Corée est très différente de la France. La société est hiérarchisée et le bas de l’échelle (pour simplifier, un simple employé ou/et un jeune) doit le respect aux personnes supérieures (personnes âgées ou/et patronat). L’inverse ne se fait généralement pas. Par exemple, des personnes âgées peuvent me tutoyer ou me bousculer parce que je suis jeune. Autre cas, les clients étant rois, lorsque ils rentrent dans les magasins ils ne disent pas bonjour et rare sont ceux qui disent merci à la caisse. En revanche, les employés doivent s’incliner et se manifester dès qu’un nouveau client rentre dans le magasin. Le respect et la politesse est donc généralement à sens unique en Corée.

 

8 – Ils ont tous fait de la chirurgie, ils se ressemblent tous!

C’est une différence de perception car les coréens ont également des difficultés à distinguer les occidentaux. Concernant la chirurgie esthétique, si on se réfère au divertissement coréen, ils ont bien sûr tous été retouchés car l’apparence est tout aussi important (voire parfois plus) que le talent. Néanmoins, même si banalisée dans la société, la pratique se centralise plutôt dans les grandes villes (Séoul, Busan…) et beaucoup moins en province. Elle est également peu voyante, les opérations se concentrant sur la double paupière voire le nez. D’ailleurs, je serais curieuse de voir le nombre de rhinoplasties pratiquées à Paris car la chirurgie esthétique ne semble pas être un phénomène si marginal en France. Concernant les autres opérations, plus lourdes dont la mâchoire, je pense qu’elles sont peu pratiquées car la convalescence est longue et les coréens n’ont tout simplement pas le temps!

 

9- Il est illégal de se faire tatouer

Le tatouage est un sujet à nuancer. Avoir un tatouage ou tatouer n’est pas illégal en Corée du sud.  De plus en plus de jeunes en ont et contrairement au Japon où le tatouage est associé à la mafia, la société est plus tolérante sur le sujet. Néanmoins, le tatouage ne doit pas être sur des parties du corps voyantes au risque d’être refusé à certains emplois.

Concernant la pratique, il faut avoir une licence en médecine et c’est là où cela coince. En effet, la majorité des tatoueurs n’en ont pas. Ils pratiquent donc dans l’illégalité et font donc profil bas. Cependant, ils ne se cachent pas pour autant, affichent leur art sur les réseaux sociaux et possèdent leur salon dans les quartiers branchés de la capitale. Loin donc de l’image d’un salon de tatouage clandestin au sous-sol d’un bar.

 

10- Corée = Asie du sud-est (Vietnam, Thaïlande…)

En France, l’ancienne génération associe encore la Corée à un pays en voie de développement. En effet, après la guerre de Corée (1950-1953), le pays était en ruine et la population vivait dans l’extrême pauvreté. A l’époque, beaucoup de produits bon marchés en France étaient estampillés « Made in Korea » comme l’est aujourd’hui le « Made in Vietnam ». La Corée a bien changé depuis, en devenant la douzième plus grande puissance économique mondiale. C’est donc un pays riche qui a vu naître Samsung, LG, Kia ou encore Hyundai.

 

Voilà pour le tour des 10 stéréotypes sur la Corée. Si vous souhaitez une suite n’hésitez pas à me le dire en commentaires car j’en ai encore en réserve. Et vous, avez-vous entendu des stéréotypes sur la Corée?

You Might Also Like...

1 Comment

  • Reply
    Gaufre & Chocolat en Corée
    28 octobre 2019 at 11 h 57 min

    C’est vraiment très intéressant que certains clichés que l’on entend très souvent soient nuancés. On veut bien la suite, bien sûr 😀

Leave a Reply